Ferrari 512 BB LM

Ferrari - 512 BB LM · Gipimotor
  • année de production

    1982

  • carrosserie

    Rouge

  • intérieur

    Black

Souhaitant remplacer la Daytona en competition, le North American Racing Team developpa une nouvelle voiture sur base de la 365 GT4 BB dès 1974. Prenant note des resultats encourageant, Ferrari lanca le developpement de sa propre version, basée sur la 512S.

512-bb-lm-054.jpg
512-bb-lm-3-4arg.jpg
dsc_9155.jpg

Au terme d’un développement en deux étapes, la voiture tirera les enseignements de la Formule 1 (dont le moteur et l’aileron sont issus) et propose une carrosserie spécifique par Pininfarina, l’injection électronique, des feux avants intégrés au parechoc et une puissance atteignant 470ch. La 512 BB LM entrera en compétition dès 1979 et compte parmi les nombreux résultats probants la victoire de classe GTX au Mans en 1981 (5eme au général).

512-bb-lm-arriAre.jpg
dsc_9091.jpg

Cet exemplaire en particulier, le dernier des 25, fut produit pour Jacques Swaters (Ecurie Francorchamps). Livré au Garage Francorchamps en pièce détachées et assemblé à Bruxelles pour éviter les taxes, cette voiture ne courra pas en période.

Bien que ressemblant aux autres 512 BB LM, cette voiture est différente et bénéficie de toutes les avancées permises à l'époque. La carrosserie est donc en matériaux composites permettant un gain de poids d’environ 100 kg et le châssis optimisé tant en rigidité qu’en poids.

dsc_9125.jpg
dsc_9102.jpg

Revendue aux USA en 1983, la voiture sera acquise par le musée Kato au Japon en 1991 avant de retourner de l’autre côté du Pacifique en 1998 et être achetée par l’actuel propriétaire en 2017. 

Prête à courir et livrée avec 2 moteurs ainsi que sa fiche FIA, la voiture est en cours d’en cours de Certification Ferrari Classiche. Ayant couru avec succès sur les événements Peter Auto en 2018/2019, la voiture est visible chez Gipimotor (Evere - Belgique) sur rendez-vous uniquement.

Plus d’informations ? Contactez-nous.

Envoyer

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google s’appliquent.